LES RESISTANCES

 Au carbone aggloméré

 A couche de carbone

 Résistances au carbone
     
. . .  

  
 A couche de
film métallique
A couche
d'oxyde métallique
 
Résistances
à films
métalliques
 
   

 

 
 

 Bobinées de précision

  Bobinées de puissances
 

 

Résistances
métalliques
bobinées
   
       
 
Bobinées de puissance
(Résistances de charge )
   
 Résistances métalliques
bobinées

 
   
   

 

 

.

 

 .

 

 Les résistances à couche de carbone aggloméré.
   

  Aspect:

Elles se reconnaissent par leur forme cylindrique de couleur brune.  

 Principe de fabrication:

Le carbone finement broyé est compressé à chaud au centre d'un cylindre isolant. Le carbone noir se voit à l'intérieur de la résistance.  

 Avantages:

Elles supportent de brèves surintensités et sont robustes mécaniquement.
Grande plage de valeur disponible et bon marché.
 

 Inconvénients:

Ce sont les résistances produisants le plus de souffle, ou tension de bruit.
Peu préscises et peu stables.
 

Utilisations préférencielles:

Résistance d'alimentation supportant des composants produisants des surtensions.  

Utilisation déconseillées:

Dans les circuits petits signaux.
Fréquences supérieures à 1MHz.
 
 

 

 Les résistances à couche de carbone
 

   Aspect:

 Elles se reconnaissent par leur forme plus épaisse sur les bords et par leur laque beige/brun clair.  

 Principe de fabrication:

 Le carbone est déposé en une fine couche autour d'un cylindre isolant. La valeur est ajustée par des stries visibles en grattant la surface laquée.  

  Avantages:

 Relativement robustes mécaniquement, bon marché et disponible en série 10%, 5% et 2%.  

  Inconvénients:

 Produisent malheureusement du souffle à cause du carbone.  

Utilisations préférencielles:

 Ces résistances ont été les plus répandues durant un grand nombre d'années (technologie 1970 à 1985 env.). Elles se rencontrent encore souvent dans les circuits en réparations actuellement.  

 Utilisation déconseillées:

 Dans les circuits petits signaux.  
 

 

 Les résistances à couche de film métallique.

 
 

    Aspect:

 Elles se reconnaissent par leur forme plus épaisse sur les bords. Nous pouvons les rencontrer avec des laques de toutes sortes de couleurs: Vertes clairs, bleu pâle, vert fonçé, jaune, etc.  

  Principe de fabrication:

 Une fine couche de métal est déposé à la surface d'un support isolant. Les stries visibles, en grattant la laque, permettent l'ajustement de la valeur ohmique.  

   Avantages:

 Elles produisent beaucoup moins de souffle que les résistances au carbone. Facile à obtenir avec de faibles valeurs ohmique, et avec de très petites tailles, cela en fait les résistances actuellement les plus répandues dans les circuits à composant discrets non montés en surface.
Bonne stabilité en température et en temps.
 

   Inconvénients:

Ne supportent pas de brèves surintensités.
Relativement fragiles.
 

 Utilisations préférencielles:

Comme résistances de polarisations (alimentation DC) et comme résistances fusibles.  

  Utilisation déconseillées:

.  
 

 Les résistances à couche d'oxyde métallique
   

     Aspect:

Elles se reconnaissent par leur forme plus épaisse sur les bords. Leur laque est souvent gris mat.  

   Principe de fabrication:

Une fine couche d'oxyde métallique est déposé à la surface d'un support isolant. Les stries visibles, en grattant la laque, permettent l'ajustement de la valeur ohmique. L'oxyde métallique apparaît alors noir et brillant.  

    Avantages:

 Meilleures stabilité et précision que les couches métalliques.  

    Inconvénients:

 Plus chères que les couches métalliques.
Toutes les valeurs ne sont pas disponibles.
 

  Utilisations préférencielles:

   

   Utilisation déconseillées:

   
 

 Les résistances bobinées de précision
   

      Aspect:

 Divers mais la valeur est souvent inscrite, particulièrement la tolérance en %.  

    Principe de fabrication:

Le plus souvent constitué d'un fil enroulé sur un mandrin isolant en matière réfractaire et recouverte d'une couche de protection (vernis, émail, ciment ou verre).  

     Avantages:

 Faibles dépendances à la température avec l'usage d'alliages métalliques.
Bon vieillissement
 

     Inconvénients:

Principalement leur inductivité propre qui en interdit l'usage en hautes fréquences.  

  Utilisations préférencielles:

 Jusqu'à 10 watts environ  

    Utilisation déconseillées:

   
 

 

 Les résistances bobinées de puissance
   

       Aspect:

 Divers mais recconaissables soit à l'inscription, soit au fil enroulé souvent visible.  

     Principe de fabrication:

Le plus souvent constitué d'un fil enroulé sur un mandrin isolant en matière réfractaire et recouverte d'une couche de protection (vernis, émail, ciment ou verre).  

      Avantages:

Hautes précisions obtenues
Bon vieillissement
 

      Inconvénients:

Principalement leur inductivité propre qui en interdit l'usage en hautes fréquences.
 

  Utilisations préférencielles:

 Jusqu'à 10 watts environ  

     Utilisation déconseillées:

   
 

 

 Les résistances bobinées de puissance :

Résistances de charge
   

        Aspect:

 Se reconnaissent au système de fixation mécanique. La valeur de R et P est généralement inscrite en toute lettre.  

      Principe de fabrication:

 Le plus souvent constitué d'un fil enroulé sur un mandrin isolant en matière réfractaire et recouverte d'une couche de protection (vernis, émail ou ciment).
La forme du boîtier permet une fixation à un radiateur pour augmenter la dissipation de chaleur.
 

       Avantages:

   

       Inconvénients:

   

 Utilisations préférencielles:

 De 5 à 20 watts environ  

      Utilisation déconseillées: